Stage « L’Abus Sexuel » animé par Fernande Amblard & Chrystèle Hérault à Vers-Pont-du-Gard du 31 mars au 2 avril 2017

 

– STAGE –

Vendredi 31 mars, samedi 1er et dimanche 2 avril 2017

L’ABUS SEXUEL animé par Fernande Amblard et Chrystèle Hérault

 

Fernande Amblard
Fernande Amblard
Chrystèle Hérault
Chrystèle Hérault

 Stage didactique et expérientiel.

Le stage est limité à 15 personnes. Stage ouvert aux psychopraticiens et psychothérapeutes ayant une formation de psychothérapie humaniste. Ouvert aux non Gestaltistes.
Objectifs : Après avoir défini l’abus sexuel, nous étudierons comment il impacte un enfant en pleine croissance psychosexuelle et affective. Nous verrons les pathologies durables qui se mettent en place et qui seront les motifs de la rencontre avec le thérapeute.
Ce stage est didactique et expérientiel, et non pas thérapeutique. Il s’adresse à des thérapeutes en fin de formation ou en activité, qui auront travaillé antérieurement leur traumatisme s’ils sont concernés.
Durée : 3 jours Lieu : Vers-Pont-du-Gard
Horaires : Vendredi 10h­‐18h Samedi 9h–18h Dimanche 9h–17h
Prix : 360€ en non résidentiel ou 300€ en résidentiel + frais d’hébergement. Prendre contact avec l’hôte pour les conditions d’hébergement et de pension (ou demi-pension): Gérard Aubert, 7 rue des Escanaux , 30210 Vers-Pont-du-Gard Tel 04 66 22 88 27

Déroulement : Le premier jour est consacré à une définition de l’abus sexuel et la configuration systémique de sa survenue. Nous étudions alors quelles sont les conséquences sur le développement psychoaffectif de l’enfant. Un regard gestaltiste nous permet de cerner les interruptions du cycle de contact avec les répercussions sur les comportements de l’adulte. Nous abordons la posture du thérapeute, en appui sur une posture gestaltiste, lors du dévoilement du secret et la nécessaire période de victimisation.

Le deuxième jour est entièrement consacré à la conduite de la thérapie avec ces patients. La récupération des émotions est le sujet central avec une mention particulière pour le travail avec la honte et avec la colère. La fin de la période de victimisation est marquée par un rituel que nous élaborons ensemble. Le travail transgénérationnel permettra de sortir de la confusion pour atteindre la complexité, et de l’ambiguïté pour atteindre l’ambivalence.

Le troisième jour est consacré à la fin de la thérapie avec le développement de la créativité, la prise en main de la responsabilité de soi­‐même. Comment aider le client à construire une saine relation et une relation d’amour sexualisée. Réflexion autour de la question du pardon. Travail sur la perversité dans le positionnement sado-masochiste. Nous aborderons alors les pathologies approchantes : les faux souvenirs, les abus de maternage, l’excision et surtout l’inceste en creux et ses conséquences sur la sexualité de l’adulte et ses pathologies.

Tout au long de ces trois jours le travail est conçu dans une alternance d’apport théorique et de travail expérientiel.

Renseignements et inscriptions : Sibylle Gatt 06 22 44 10 74 ou sibylle.gatt@gmail.com

Vers-Pont-du-Gard
Vers-Pont-du-Gard